Alors que le confinement s’éternise, c’est l’avènement des apéros virtuels via des outils de vidéoconférence. Alors j’ai décidé de vous concocter un comparatif de tous (?) les services existants, personnels comme professionnels.

[Mise-à-jour au 06/04/2020 : Alors que Zoom se retrouve en plein « scandale » concernant son manque de sécurité, le site américain The Verge a fait une liste non exhaustive d’alternative (mais où on retrouve un service que j’ai oublié, StarLeaf) qui pourra vous éclairer. Le (mystérieux site CDCP Learning a également proposé le sien, en français cette fois. Enfin, si vraiment vous ne parvenez pas à faire votre choix, remettez vous en question ce thread Twitter est fait pour vous. That’s all folks!]

« Le confinement, c’est l’occasion d’être créatif ! » Vous aussi, vous avez déjà entendu cette phrase un million de fois depuis le lundi 16 mars, lorsqu’Emmanuel Macron a décrété le confinement de l’ensemble des Français pour tenter d’enrayer la propagation du virus SARS-CoV-2, responsable de la pandémie baptisée Covid-19 (si si, le confinement, c’est utile) ? Les musiciens de l’orchestre philharmonique de Rotterdam ne s’y sont pas trompés. Regardez plutôt :

Ecrire, peindre, dessiner, chanter, apprendre un instrument de musique, un logiciel resté en attente depuis bien trop longtemps sur son ordinateur ou même une nouvelle langue… D’accord, grâce au confinement, nous avons du temps à consacrer à ces activités que l’on a parfois trop repoussées à demain. Mais cette solitude n’est pas toujours facile à gérer. C’est pour cette raison que se généralisent, depuis quelques jours, les « apéros Skype », ces réunions entre amis ou entre membres de la famille où l’on passe un bon moment, chacun chez soi.

Que ce soit pour ces soirées virtuelles ou pour ne rien perdre de votre réunionnite pendant le télétravail (attention, l’expérience peut parfois mal tourner), beaucoup d’entre vous font appel aux services de vidéo-conférence (ou visio-conférence, appelez-les comme vous voulez).

Si Skype, cette petite startup estonienne rachetée en 2011 par Microsoft, est longtemps restée la référence en terme de visio-conférence, elle a depuis été largement supplantée, majoritairement par les applis de messagerie pour un usage personnel et par des outils bien plus complets dans la sphère professionnelle, comme Zoom, Webex ou même Teams, un service fourni par Microsoft.

Depuis quelques jours, ces services pro surfent sur la vague du confinement en proposant des promotions, en élargissant la période d’essai ou – mieux ! – le nombre limite d’utilisateurs simultanés. Certains sont même devenus gratuits pour l’occasion.

Toutefois, le service qui profite véritablement de ce confinement n’est pas professionnel pour un sou. Il s’agit de Houseparty, une appli de vidéo-conférence lancée en 2016. Particulièrement téléchargée ces derniers jours, c’est la plateforme privilégiée des « apéros Skype ». En effet, si elle ne permet de converser qu’entre huit personnes, cette appli aux 20 millions d’utilisateurs se distingue par son côté réseau social. Par exemple, la plateforme intègre des mini-jeux pour animer ces apéros virtuels. Mais attention, Houseparty est gourmande en données personnelles, comme l’a rapporté BFM TV le 23 mars.

Depuis le début du confinement, autour de moi, il n’y en avait que pour Houseparty. J’ai pour l’instant réussi à éviter de m’y inscrire et je suis parvenu à faire mes « apéros Skype » sur Jitsi, une alternative gratuite, libre, open source et sans limite d’utilisateurs (rien que ça), que je privilégie au aux autres quand c’est possible. Mais tout cela m’a donné envie de proposer la liste la plus exhaustive possible des services de vidéo-conférences ainsi que leurs caractéristiques. La voici :

Il s’agit d’un petit exercice que j’ai fait sur un coup de tête, après le travail (pour me sentir créatif ?). Il n’est probablement pas complet, et les compléments, corrections et commentaires sont les bienvenus.

Enfin, j’aimerais conclure par rectifier une erreur beaucoup répétée sur les réseaux sociaux et – plus grave – dans les médias ces derniers jours : non, les réseaux mobiles et fixes ne sont pas sur le point d’être saturés et non, les opérateurs français ne sont pas « au bord de la surcharge ». Pour vous en convaincre, lisez ce très éclairant article de Stéphane Bortzmeyer sur Framasoft. En revanche, oui, ce serait pas mal de privilégier l’appel ou les messages à la vidéo-conférence, quand on peut. Alors, mollo, les « apéros Skype ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s